Home Sweet Home

Le projet avait pour but de concevoir un habitat dit « mobil-home ».
La structure doit donc être déplaçable, mais elle doit contenir le nécessaire vital (en terme de surface et de fonctionnalité).

 

En partant d’un scénario, j’ai conçu une structure répondant à un besoin d’espace et de circulation continue. Les courbes me semblaient pertinentes dans la forme de la structure, car celle-ci ne présente pas d’arête (ou de coin) ; la délimitation de l’espace devient donc floue et l’espace semble plus ouvert.

L’absence de toit accentue l’ouverture ainsi que le jeu entre l’intérieur et l’extérieur, car l’on circule autour de la structure pour accéder aux différentes pièces. Celle-ci sont réparties de façon    

 

à séparer les différentes zones de vie. De plus, elles sont placées en fonction de leur utilisation (le temps passé dans ces zones par exemple) et ceci est interprété par une hauteur plus ou moins haute du plafond.

Enfin, les pièces sont aménagées avec du mobilier extérieur et l’espace est totalement indépendant en ressources (eau). L’espace se veut donc ouvert, mais intime, car c’est un espace individuel (pas de partage avec d’autres familles). Les structures sont donc éloignées entre elles.